Philippe Chevalier « Je parcours 80 à 100 km par jour avec mon vélo électrique

Dans l’entrée du restaurant «Chez Philippe», juste à côté de l’ascenseur et d’un football de table trône «le» véhicule. Philippe Chevrier termine une séance de coordination et nous rejoint.

ET SI NOUS PARLIONS DE MOBILITÉ…

Je suis heureux ! Cela fait deux mois et demi que je roule en vélo électrique. J’ai déjà fait 1500 km. J’ai choisi la marque suisse Stromer. Avec lui, je peux parcourir 80 à 100 km chaque jour, ce que je ne ferais jamais avec un vélo normal. Pour moi c’est un moyen de transport fantastique.

EST-CE QUE VOUS L’UTILISEZ TOUT LE TEMPS?

Quand je finis, le soir, c’est souvent assez tard, minuit, une heure. Pour rentrer à la maison, je dois faire 17 km et j’adore ce moment passé à vélo. Je m’oxygène, et me fais du bien, sans trop d’effort.

GENÈVE EST-IL UN CANTON ADAPTÉ?

Je trouve qu’il y a beaucoup de pistes cyclables. Certaines sont dangereuses. Quand elles sont placées entre le trottoir et les voitures, il faut être très attentif et très prudent, une portière peut s’ouvrir soudainement. Mais nous sommes bien fournis et avec ma compagne nous sommes devenus très branchés vélo. Nous avons acheté un «cargo» avec une sorte de benne pour mettre notre fils de deux ans et demi, il adore. Grâce aux batteries, l’autonomie est suffisante. Si je ne roule pas à fond, je peux parcourir 160 km, mais il faut pédaler assez fort.

ET LES AUTRES MOYENS DE TRANSPORT?

J’adore les voitures. Elles font partie de mes loisirs. J’adore aussi aller au Salon de l’Auto. J’aime la beauté des formes et je suis épaté par tout le système économique qui est derrière cette industrie. C’est fascinant de voir tout ce qui arrive sur le marché, il y a une prise de conscience extraordinaire.

J’étais aux 24 Heures du Mans cette année, le bruit des voitures de course a changé, les motorisations hybrides sont omniprésentes. Pour tous les jours, quelque chose a évolué, c’est dans l’air du temps. En ce qui concerne la pollution, on accuse un peu trop la voiture, il n’y a pas que ça. Dans le futur, comme en compétition, il n’y aura plus les sonorités des moteurs, cela sera compensé par des lignes incroyables, comme celles de la Mission E, prototype de voiture électrique sportive que Porsche a présenté. La mobilité électrique avance, je suis en train de réfléchir à installer une borne à Châteauvieux. Il faudra faire ce genre de choses, puisque dans cet établissement, on peut rester pour dormir, donc il faudra offrir la possibilité de recharger une voiture électrique.

SUR LE PLAN DE LA MOBILITÉ, QU’EST-CE QUI VOUS ÉNERVE?

La traversée du lac. Depuis le temps qu’on en parle, on devrait déjà l’avoir depuis longtemps, et elle serait quasiment payée! Avec un pont, on pourrait faire quelque chose de très beau. Sinon, je trouve que nous sommes bien servis, avec un réseau de transports publics complet, beaucoup de trams.

Gil Egger


Auteur : tcsgeneve

Nous sommes une association suisse qui propose différents services et qui analyse, parle de toutes les formes de mobilité. Échangeons!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s