Hambourg mise sur l’efficacité et l’hydrogène

Continuons notre tour des villes innovantes en matière de mobilité en examinant Hambourg, en Allemagne. Située au nord, près de l’embouchure de l’Elbe et à proximité de la mer du Nord, Hambourg est la deuxième plus grande ville du pays après Berlin et le second port d’Europe après Rotterdam. Avec 1,8 million d’habitants, 3,5 millions en comptant l’agglomération, le trafic routier y pose de sérieux problèmes. Le transport de marchandises généré par la zone portuaire engendre une gestion délicate des flux de circulation et de la pollution.

hambourg

 

UTILISER DES SOLUTIONS INNOVANTES
Hambourg a signé quelques contrats avec des sociétés privées pour améliorer la mobilité. En 2017, un partenariat avec le leader des services de cartographie et de localisation doit renforcer la sécurité et la fluidité du trafic, diminuer le bruit et les émissions. En 2015, la ville hanséatique a conclu un accord avec le spécialiste américain des réseaux informatiques, Cisco Systems pour gagner en efficacité en utilisant des solutions technologiques innovantes. En outre, afin de faire de Hambourg une cité intelligente en matière de mobilité, la municipalité a signé en septembre 2017 un protocole d’accord avec HERE Technologies, une structure qui travaillé également sur la voiture autonome.

SMART CITY EXEMPLAIRE
Concrètement, la ville de Hambourg fournira à HERE l’accès à des données non personnelles actualisées qui concernent le transit public, les sites de construction, les événements importants et la disponibilité des parkings. De son côté, HERE intégrera ces données à son dispositif «HERE Reality IndexTM», sa vaste base de données d’informations de localisation. Depuis la fin des années 1990 Hambourg a lancé une «smart» politique volontariste.

Le port intelligent a ainsi installé 90 capteurs qui surveillent en permanence la circulation et relaient ces informations au Port Road Management Center, son centre névralgique. L’utilisation des données a permis de nourrir une application anti-bouchon susceptible de diminuer de 15% la saturation du trafic (ce qui concerne des milliers de bateaux, voitures, camions et environ 85 lignes ferroviaires) et de réduire de 75% les dépenses opérationnelles.

La ville est également très engagée dans la filière hydrogène. 260 bus fonctionneront à pile à combustible dès 2026. Il y en a déjà quelques-uns en circulation qui faisaient partie de l’essai CHIC européen terminé en 2016 (auquel participaient aussi Londres, Milan, Oslo, Cologne et d’autres). L’hydrogène nécessaire à leur moteur provient des surplus d’électricité des éoliennes, qui extraient l’hydrogène de l’eau par catalyse. Une entreprise privée a par ailleurs acquis 35 Toyota Miraj à hydrogène, pour des solutions de partage.

Hambourg envisage la construction d’une éolienne géante, dont la seule utilité sera de produire du H2. Ainsi, tous ces moyens de transport sont entièrement à zéro émission quand le carburant est issu à 100% de sources renouvelables. Hambourg se positionne clairement dans l’avenir. La ville a été choisie pour accueillir l’ITS World Congress 2021 (Intelligent Transport Systems). Ce congrès est le plus grand rassemblement du monde spécialisé dans l’exploration du transport du futur.

Gil Egger et Robin Bleeker


Auteur : tcsgeneve

Nous sommes une association suisse qui propose différents services et qui analyse, parle de toutes les formes de mobilité. Échangeons!

2 réflexions sur « Hambourg mise sur l’efficacité et l’hydrogène »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s