Sur les routes du Mont Ventoux

Météo au beau fixe, pas de problème mécanique, la deuxième étape du «Rallye en Avignon» se résume en un seul mot: «magique» !

Deuxième étape du «Rallye en Avignon» avec pour les 73 équipages et les vieilles cylindrées, la traversée de Gordes, un passage par L’Abbaye Notre-Dame de Sénanque et une «spéciale Mont Ventoux» avec deux itinéraires possibles pour les voitures. La route du mont Ventoux – le plus haut sommet du Vaucluse culminant à 1912 mètres – est tout simplement «une route merveilleuse » pour reprendre les termes de Jean Murith. «L’arrivée au sommet avec son aspect lunaire est tout simplement magique ».

Un départ à l’heure, une météo superbe, des cabriolets qui ont ainsi pu «décapoter», voici le résumé d’une magnifique et inoubliable journée. «Si je devais recommencer cette journée, je ne ferais pas autrement», sourit Jean Murith.

Côté mécanique, pas de problème pour les véhicules, à l’exception d’un petit souci au démarrage pour l’une d’entre elles. Mais grâce à Grégory, le formidable mécanicien mis à disposition par Automobiles Caveng, agent Mercedes, le problème a été rapidement résolu.

Hier après-midi, après une boucle par Châteauneuf-du-Pape, les 150 participants au «Rallye En Avignon» ont visité la Cité des Papes et son célèbre Palais avec des guides mis à disposition par l’Office du Tourisme. Toute bonne chose ayant une fin, aujourd’hui, les équipages reviennent sur Genève.

Valérie Duby

Stephan Bauer – images des voitures

2 réflexions sur « Sur les routes du Mont Ventoux »

Laisser un commentaire