Aménagements cyclables : Itinéraire bis Place du Cirque – 22 cantons

L’aménagement cyclable provisoire réalisé sur le Boulevard Georges-Favon et la rue des Terreaux-du-Temple offre un tracé « direct » entre la Place du Cirque et la Place des 22-cantons. Les comptages effectués sur place révèlent d’importantes nuisances provoquées par les embouteillages quasi constant la journée, même en dehors des heures de pointe. Le TCS Genève propose de rétablir cette deuxième voie au trafic motorisé et d’envisager un itinéraire bis via le quartier des banques et Bel-Air.

Utiliser le vélo en milieu urbain, ce n’est pas seulement faire preuve d’aptitudes physiques nécessaires, mais c’est aussi « acquérir une expérience des situations concrètes de la circulation (avec le trafic motorisé) ; disposer d’une bonne connaissance du territoire fréquenté (pour trouver un itinéraire adéquat, éviter les obstacles naturels ou les coupures dans le tissu urbain) ; pouvoir estimer la durée des déplacements ; posséder des connaissances pratiques (s’orienter, planifier un enchaînement d’activités, effectuer des réparations11, etc.). » (réf. « Aller au travail à vélo, p. 25).

Pour ceux qui cherchent un itinéraire bis hors des axes structurants entre la Place du cirque et la Place des 22-cantons, le tracé décrit ci-dessous offre des aménagements cyclables sur la quasi-totalité du parcours dans un quartier où la vitesse est réduite. Seul le passage au niveau de la Place Bel-Air demande de la vigilance, en raison des lignes de tram au sol et des nombreux piétons et transports publics qui y transitent.

Pour comparer le temps parcouru entre l’itinéraire via le Boulevard Georges-Favon et le quartier des banques, je l’ai effectué à deux reprises sur chaque axe, en respectant les feux rouges et en roulant à environ 20 km/h. Il y a effectivement un gain de temps avec l’aménagement provisoire, mais il est assez substantiel par rapport au temps de parcours qui va jusqu’à quadrupler pour les véhicules motorisés (20 minutes au lieu de 5 pour aller de la Place du Cirque au 22-canton).

Voici l’itinéraire proposé :

Rue Bovy-Lysberg – Bd du théâtre – Rue du Grütli – Rue du Stand – Rue de la Corraterie- Place Bel-Air- Rue de la Tour-de-l’Ile – Rue Coutance – Rue de Cornavin

Les chronos

Yves Gerber, directeur du TCS Genève

5 réflexions sur « Aménagements cyclables : Itinéraire bis Place du Cirque – 22 cantons »

  1. Je recommanderai pas cet itinéraire aux moins avisés. Il y a beaucoup de carrefour et pas mal de trafic automobile quand même et qui ne respectent pas les priorités tout du long.
    A commencer par place de Hollande où nombre de véhicules ne respectent pas l’obligation d’aller tout droit, puis coupent souvent la priorité à la rue du Stand.
    Ensuite place Bel-air, beaucoup de trafic en tout genre, c’est pas nouveau, assez dangereux.
    Remontée rue Coutance avec un autre carrefour dangereux à la rue Grenus, où le stop est rarement respecté, et si pas de tram ou bus à coté de nous on se fait souvent couper la route.
    Et enfin devant Manor on se retrouve coincé entre des bus et des piétons sur la route donc dangereux aussi.
    Bref je trouve que même sans aménagement cyclable, le pont de la Coulou est plus sûr.

  2. Merci pour votre commentaire, qui apporte des éléments intéressant. Le passage vers la place Bel-Air est effectivement celui demande le plus de vigilance. La plupart des croisements sur l’itinéraires sont des tournés à droite pour le vélo. Seuls le passage de la rue du stand à la Corraterie et le passage à la tour de l’ile nécessitent de traverser une autre voie. Quant au comportement des autres usagers, il peut aussi être problématique sur l’axe Georges-Favon, où de nombreux automobilistes viennent en perpendiculaire du quartier des banques et mordent sur la bande cyclable pour s’insérer dans le trafic. Sur la rue des Terreaux-du-temple, le resserrement vers l’arrêt de tram et la discontinuité de la bande qui oblige un slalom entre les voitures pour aller tout droit sur Cornavin au carrefour des 22-cantons est aussi délicat.

  3. Je rejoins tout à fait le commentaire de Michael ci-dessus. Par ailleurs, faire une comparaison du timing et prendre des photos hors heure de pointe pourrait presque être assimilé à de la publicité mensongère 😉 Vous dites que le comportement des autres usagers peut aussi être problématique sur le tracé Georges-Favon : certes, mais c’est un type de comportement problématique qui reste mois dangereux que les multiples et variés comportements problématiques (et dangers structurels – voies de tram, et j’en passe et des meilleures) que votre « itinéraire bis » qui n’en est pas vraiment un.

  4. Les trois premiers chronos ont été réalisés entre 17h40 et 18h15. Le quatrième et plus rapide (sur Georges Favon) a effectivement été réalisé vers 19h20. S’il devait y avoir publicité mensongère, ce serait donc en faveur de cet itinéraire-là 😉
    Notre réflexion porte aussi sur le fait que des aménagements provisoires renforçant la sécurité des cyclistes sur l’itinéraire bis peuvent aussi être réalisés (marquage au sol dans les parties manquantes, p.ex).

  5. S’il faut bien décourager l’usage de la voiture individuelle au centre-ville, excepté transport professionnel et invalidité, la méthode choisie n’est peut-être pas la meilleure, mais se justifie en tant que message aux usagers de la voie publique que la voiture-reine à Genève fait partie du passé, que les comportements de la mobilité doivent aujourd’hui changer.

Laisser un commentaire